Sélectionner une page

Le blog de la

médiation sociale d’Alain Brevet

Qu’est-ce que la médiation sociale ? Elle peut être définie comme étant « un processus de création et de réparation du lien social et de règlement des conflits de la vie quotidienne, dans lequel un tiers impartial et indépendant tente, à travers l’organisation d’échanges entre les personnes ou les institutions, de les aider à améliorer une relation ou de régler un conflit qui les oppose ».

Alain Brevet, le médiateur social & formateur en médiation sociale

L
Alain Brevet est passionné de médiation, sous toutes ses formes. En tant que consultant – formateur, il se considère avant tout comme un « médiateur de savoir ». Pour lui, la médiation entre les personnes est une vocation. Une vocation qu’il exerce dans ses différentes missions. Il est tantôt médiateur d’emploi en sa qualité de directeur d’association exerçant dans l’insertion par l’activité économique, tantôt médiateur social en tant que chef de service d’un dispositif de correspondants de nuit en zones urbaines sensibles.
L

Alain Brevet est par ailleurs responsable d’un service de médiation familiale, directeur d’un centre d’accueil pour femmes victimes de violence. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il est aussi responsable d’un service de médiation culturelle dans le cadre de sa fonction de directeur d’un centre d’accueil pour demandeurs d’asile.  Depuis 2013, Alain Brevet enseigne la médiation sociale et conventionnelle en France et à l’étranger. Et depuis 2019, il est également médiateur judiciaire assermenté auprès des cours d’appel de Versailles, Amiens et Rouen. 

« Un désir de vivre ensemble », une certaine vision de la médiation sociale

Alain Brevet est on ne peut plus clair au sujet de la médiation sociale. Profession d’avenir tournée vers la création de valeur, le métier de médiateur social a beaucoup évolué au court des quarante dernières années. Passé du statut d’occupation pour profils en mal d’insertion à celui de véritable métier, la médiation sociale est aujourd’hui exercée par plus de 12 000 personnes en France, selon les derniers chiffres publiés par le Commissariat général l’égalité des territoires (CGET).

En quoi consiste exactement la médiation sociale et quels sont ses objectifs ? Jean-Pierre Bonafé-Schmit, éminent spécialiste de la médiation scolaire et de la médiation citoyenne en France, apporte une réponse intéressante à cette question. Pour lui, « la médiation vise à responsabiliser les citoyens, à leur permettre d’apprendre à vivre ensemble en respectant leur singularité ( … ) C’est un mode de régulation sociale. La médiation a pour objet la gestion des conflits, mais aussi de socialisation en favorisant la (re)construction de communautés existentielles reposant sur un désir de vivre ensemble. Au lieu de s’appuyer sur une idéologie de l’harmonie, la médiation se veut un modèle de justice compréhensive qui permet de renouveler le contrat social ».

Un métier reconnu et encadré

Il aura fallu attendre longtemps pour que la profession de médiateur social soit reconnue et encadrée. Le point de départ de cette démarche fut la rédaction par les parties prenantes dans le processus d’une norme baptisée X60-600. Ce travail remarquable a été piloté par l’AFNOR, le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et le Secrétariat général du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SG-CIPDR) ayant participé à la coordination de la démarche. Le médiateur social Alain Brevet rappelle à ce propos que l’ensemble des parties prenantes, à savoir les réseaux de la médiation sociale, les bailleurs sociaux, les collectivités territoriales et les acteurs de la formation ont tous été accueillis par la commission de normalisation.
Le travail réalisé en 2016 a porté ses fruits, notamment du point de vue de la clarification du champ de la médiation sociale, mais aussi ses conditions d’exercice et sa complémentarité / articulation avec les autres métiers liés au travail social. Autrement dit, l’action menée par les parties prenantes du secteur a abouti à la définition du cadre du métier de médiateur social, et surtout à encourager la professionnalisation des acteurs, ce qui a tendance à assurer leur reconnaissance et à améliorer leur visibilité.
Aujourd’hui, la médiation sociale a clairement pris les devants, comparée à la médiation conventionnelle et judiciaire. Comme le rappelle Alain Brevet, cela est sans doute dû à la sensibilité des nombreux champs d’intervention de la médiation sociale. Alain Brevet souligne également le caractère précurseur de la démarche de reconnaissance et d’encadrement de la médiation sociale. Une démarche dont devrait s’inspirer la médiation conventionnelle et judiciaire dans son processus de professionnalisation.

Qui est Alain Brevet ?

En plus d’être médiateur, Alain Brevet est également consultant / concepteur de formation digitale, responsable de service social… Né d’un père Français et d’une mère brésilienne, il grandit à l’intersection de deux cultures. Très tôt, il est préoccupé par la compréhension du monde qui l’entoure, plus précisément par la compréhension des motivations des pensées et actions humaines, à l’échelle des individus et des groupes. depuis au travail social et à la médiation.

Mais là n’est pas le plus important. Au-delà des titres, Alain Brevet est avant tout un homme porteur de valeurs fortes. Des valeurs qui l’ont conduit à entamer une carrière riche en enseignements dans le domaine social. Résolument ouvert sur le monde et sur ses congénères, Alain Brevet place la compréhension du « fonctionnement » de l’Homme au premier rang de ses priorités. C’est ce qui le pousse à un moment donné de sa carrière à étudier la philosophie (Master 2) et la psychologie (DESA). Il consacre une grande partie de son temps depuis au travail social et à la médiation.
Dans un esprit de partage, Alain Brevet se tourne vers la formation et la médiation. Après avoir suivi un Master 2 en sciences de l’éducation spécialisée dans la didactique professionnelle, il intervient en qualité de formateur professionnel dans les centres de formation qui préparent aux métiers du social, notamment : DEASS (Diplôme d’Etat d’assistant de service social), médiateurs sociaux (titre professionnel et CAP), BTS SP3S (Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social)…
Pour Alain Brevet, la clé des relations humaines réside dans l’écoute. Dans ses mots, il explique que son objectif est de parvenir à ce « que chacun écoute et comprenne la position de l’autre dans une démarche d’altérité ».

Articles

Médiation sociale : définition, émergence, principes déontologiques

Médiation sociale : définition, émergence, principes déontologiques

Discipline peu connue en France jusqu’à récemment, la médiation sociale est désormais reconnue et encadrée, à juste titre, en tant que mode alternatif de résolution des conflits de la vie quotidienne. Qu’est-ce que la médiation sociale ? Dans quel contexte a-t-elle...

Tout savoir sur le métier de médiateur social

Tout savoir sur le métier de médiateur social

Intervenant pour résoudre des situations de dysfonctionnement social, le médiateur social joue également un rôle de prévention des conflits dans les espaces publics. En tant que tiers indépendant et impartial, il tente de réguler les conflits entre les personnes ou...